UN CHANT

 « L’histoire entière du monde sommeille en chacun de nous. »  Djalâl-ud-DînRûmî, Mathnawî

Nous, enfants du Tout-Monde cher à Édouard Glissant…

un chant s’élève
écoute bien

au son du derbouka
du oud de la flûte et
du violon magique

écoute bien

au loin la cornemuse l’accordéon et
le bandonéon
les rythmes s’affolent
les voix s’enflamment
les robes s’envolent
tourbillons indomptables
plus de voiles burqaniqab hidjab tchador et
autres camisoles

nos seules ailes sont celles
du désir et de la liberté

écoute bien
encore un peu plus loin

un chant créole un air jamaïcain
viens avec moi danser au son du
ukulélé

mektoub
essaime-t-elle à tout vent

sur la dune embrasée
la chatte arabe acquiesce
Mouna
l’avait-elle prénommée

Emmanuelle Sarrouy

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *