Morgan Riet

Un homme littéral

“ Mais ça tombe sous le sens !”
qu’on lui disait toujours,
dès qu’il parlait de la pluie
et surtout du beau temps.

Et alors chaque fois,
sans crier gare –
puisque ce n’était pas vraiment dans ses habitudes
d’en fréquenter –

cette remarque, il la tournait,
retournait dans sa bouche,
les mains (au cas où)
en bouclier sur sa tête,

tant il avait
peur bleue
de la perdre
pour de vrai.

 

*****

Valse

Sur le bras d’Orion
de la Voie lactée,
posée là et valsant
avec l’astre Roi,
au rythme infini, noble et lent
du silence,

la Terre
a la tête
qui tourne bleu
dans les nuages ;

et la mienne aussi,
scrutant la piste dense
et prise,
éprise,
ce soir, comme demain,

entre deux
néants,
dans la spirale
de ce vertige.

 

Morgan Riet est né en 1974 à Bayeux (14). Après un baccalauréat commercial, un passage éclair en faculté de psychologie et de lettres modernes, suivi de diverses expériences professionnelles (intérimaire en usine, auxiliaire de musée, agent de sécurité…), il exerce aujourd’hui, depuis 16 ans et des poussières, la profession d’aide-soignant dans un hôpital psychiatrique où il anime régulièrement, depuis peu, un atelier d’écriture thérapeutique. Aussi il intervient parfois en milieu scolaire pour partager avec les élèves son goût pour la poésie et fait partie, depuis quelques années, d’un comité de lecture chez un éditeur.

Derniers livres parus : Du soleil, sur la pente (éd. Voix tissées – 2019), Ou serait-ce autre chose ? (Christophe Chomant éditeur – 2020) et Pas par quatre chemins (éd. Donner à Voir – 2021). Ouvrages collectifs : Fenêtres sur jardin anthologie initiée par Lydia Padellec (éd. La Lune bleue – Trouées poétiques – 2022), Forêt(s) (éd. Donner à Voir – 2022)

Son blog : http://cheminsbattus.wordpress.com

Laisser un commentaire