Emmanuelle Sarrouy, trois poèmes

Un chant

 « L’histoire entière du monde sommeille en chacun de nous. »  Djalâl-ud-DînRûmî, Mathnawî

Nous, enfants du Tout-Monde cher à Édouard Glissant…

un chant s’élève
écoute bien

au son du derbouka
du oud de la flûte et
du violon magique

écoute bien

au loin la cornemuse l’accordéon et
le bandonéon
les rythmes s’affolent
les voix s’enflamment
les robes s’envolent
tourbillons indomptables
plus de voiles burqaniqab hidjab tchador et
autres camisoles

nos seules ailes sont celles
du désir et de la liberté

écoute bien
encore un peu plus loin

un chant créole un air jamaïcain
viens avec moi danser au son du
ukulélé

mektoub
essaime-t-elle à tout vent

sur la dune embrasée
la chatte arabe acquiesce
Mouna
l’avait-elle prénommée

***

Entre deux

Entre deux
Entre elle et
Entre lui et
Histoires entremêlées

Entre eux
La mère
La mer amère à traverser
Entre terre et ciel
Entre ciel et mer
Entre un et deux
Entre jour et nuit
Entre elle et lui
Entre mort et vie
Un rêve

Entre eux
L’âme erre
La mer amère à traverser

Entre eux deux le sommeil
Et la pluie le soleil
Et l’envers et l’endroit
Et le chaud et le froid
Et les étoiles de mer
Et les oiseaux l’hiver
Et le vent les marées
Et les lumières d’été

Entre eux
Âmes solitaires
La mer amère à traverser

Anima Persona
En petits entrechats
Et cætera

Entre deux
Une autre histoire
À raconter

 23 juin 2017

***

Ubiquité

Elle était là

Il était passé très vite
Il ne savait pas
Avait cru la reconnaître
Il ne savait pas

Elle était assise là
Comme deux gouttes d’eau
A la terrasse du café
C’est par là qu’il était passé

Avait cru la reconnaître
Il ne savait pas
La veille elle avait invoqué
Le don d’ubiquité
C’est ça qu’il s’était passé
Dans le marc du café

Était-ce bien elle ?
Ou bien sa sœur jumelle ?
Un colibri envolé ?
Une mangue parfumée ?

Comme deux gouttes d’eau
Dans le marc du café

Elle s’était absentée
Trouvé passage secret
Celui d’ubiquité
Pour écouter l’amour
À chaque carrefour
Pour écouter l’amour
Parler chanter danser

Un peu plus tard
Il était repassé
Voulait se rassurer
Sur son identité

Elle
était toujours là
Dans le marc du café
Comme deux gouttes d’eau
Prête à
S’évaporer

                       17 février 2018

Présentation

Née en 1968 à Lausanne (Suisse), Emmanuelle Sarrouy vit et travaille à Marseille (France). Initiatrice et activiste au sein du collectif d’artistes le Collectif Endogène.

Poète protéiforme, artiste hybride, vidéaste expérimentale, adepte du métissage de toutes sortes, pratique à l’infini le mélange des genres et des supports.Écrit, image, son… Entre installations et performances. Écrit dans différentes revues (Revue des Archers, La Terrasse, Rrose SélavyGonzine). Affectionne les marges, les chemins de traverse, les pas de côté, les définitions insaisissables, les cygnes, les fruits et les fleurs sauvages. Aime aimer et prendre le temps des détours.

Elle aime quand ça déborde. Elle aime quand ça danse, quand ça vit, quand ça chante. Récupérer, archiver, transformer… Respirer et célébrer la puissance du vivant au travers des petites formes, haïkus désaccordés et autres instants suspendus.
Poésie inaliénable du quotidien.

Séisme(s), (L’Atinoir Éditions, 2019) (première édition en 2011)
A tribute to Jonas Mekas, (Éditions Furtives, 2019)
Le cœur en suspension (Éditions Furtives, 2019)

Lectures musicales proposées actuellement :
ils iront la nuit / marcher sur les toits / et grignoter le ciel
Si seulement Alice…
Séisme(s)
Page Facebook :https://www.facebook.com/emmanuelle.sarrouynogues
Vimeo :https://vimeo.com/emmanuellesarrouy
Recours au poème :https://www.recoursaupoeme.fr/emmanuelle-sarrouy/
Poetry Sound Library :https://poetrysoundlibrary.weebly.com/
Le Scriptorium : http://www.scriptorium-marseille.fr/archive/2017/05/26/emmanuelle-sarouy-5948065.html
Opening book – Photo 005 : https://opening-book.com/book_viewer.php?id=10#wowbook/
Membre du Collectif Jeune Cinéma : http://www.cjcinema.org/pages/fiche_auteur.php?auteur=131
La Vidéothèque : https://lavideothequ5.wixsite.com/la-videotheque/emmanuelle-sarrouy
 
contact : esarrouy@club.fr / collectif@endogene.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *