Miguel Angel Real

La huida constante es una dulce estrategia
que matiza las distancias con los otros
y se asemeja a los cielos grises en los días sin viento:
desafíos de tiempo que me arropan
y me alejan de un sol que solo aprecio
en su condición de hipótesis.
Así pasan los días,
sin riesgo, sin contornos:
puro éter.

 

La fuite constante est une douce stratégie
qui nuance les distances avec les autres
et ressemble aux ciels gris lors des jours sans vent:
défis de temps qui me protègent
et m’éloignent d’un soleil que j’apprécie seulement
dans sa condition d’hypothèse.
Les jours passent ainsi:
sans risque, sans contours:
de l’éther pur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *