L’AUTRE

Chat tu es ce que je
Ne suis plus tout à fait
Chat mon
Double nocturne
Ame de mes rêves qui
Hantent les sous-bois
Et les labyrinthes des jardins
Corps de nos songes
Les plus fous dans les racines
Profondes de la nature
Ivresse des poils
Caressés qui s’envolent
Dans l’étincelante pureté
Du couchant
Ton œil hiéroglyphique
Énigme sensuelle étirée
A la face du soleil
Forme signifiante qui
Est essence et existence
Je te cherche dans
Le temps éternel de
Mon être et je te
Trouve dans l’instant de
Mon idée sauvage
Tu es ce que je
Rêve d’être à nouveau
L’animal dénué de
Représentation
Ni duplicité ni vice
Réelle présence
Au monde brut
Qui est sans but
Chat mon frère
D’errance dans
L’univers absurde
Compagnon
De lutte contre
La laideur et
La mesquinerie

Seigneur d’excellence
Tueur noble
Esprit d’origine
Vénérable sphinx
Qui saura ta muette énigme ?
Qui dira le secret de ton reflet ?
Qui verra ton chiffre ?
Dans l’ombre luisante
De minuit tu miaules
O panthère du foyer
Ton cri primitif
M’entre dans
La chair comme un charme

Rory Bundana, Arbres à la dérive, 2014-2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *