Traductions – Yamileth Latorre Quintana

 Dix aphorismes de « Ombre » (Inédit)

Traduction par Miguel Ángel et Florence Real

.la sombra está en contra de la igualdad, su lucha es por la diferencia.

.l’ombre est contre l’égalité, son combat est pour la différence.

**

.la sombra cumple con extraordinaria soltura el adagio de «si quieres esconder algo, que sea a la vista de todos». Y ahí está, en el lugar más obvio. La sombra es el último tesoro: una reserva férrea oculta a la intemperie.

.l’ombre satisfait avec une extraordinaire facilité à l’adage « si tu veux cacher quelque chose, cache-la à la vue de tous ». Et la voilà, à l’endroit le plus évident. L’ombre est le trésor ultime : une réserve solide à l’abri des intempéries.

**

.al contrario del cuerpo, la sombra no necesita de otras sombras para ser feliz.

.contrairement au corps, l’ombre n’a pas besoin d’autres ombres pour être heureuse.

**

.la sombra tiene un sol en el corazón.

. l’ombre a un soleil dans son cœur.

**

.no porque el cuerpo doble las rodillas en el polvo la sombra también lo hará.

.ce n’est pas parce que le corps s’agenouille dans la poussière que l’ombre le fera aussi.

**

.la sombra —en esencia, distante— se acerca sólo por error de cálculo.

. l’ombre – par essence distante – ne s’approche que par erreur de calcul.

**

.hay una sombra que nunca se extingue.

.il y a une ombre qui ne s’éteint jamais.

**

 

.la sombra, por ser testigo presencial, es altamente vulnerable. Algunos cuerpos —sobre todo de la esfera política— intentan sobornarla (o desaparecerla) para que calle su testimonio en contra.

.l’ombre, en tant que témoin oculaire, est très vulnérable. Certains organismes – notamment dans la sphère politique – tentent de la corrompre (ou de la faire disparaître) pour faire taire son témoignage à leur encontre.

**

.en la frontera —o cualquier esquina— la sombra puede decidir cruzarla o abandonar el cuerpo para comenzar una nueva vida.

.une frontière – ou n’importe quel coin de rue -, l’ombre peut décider de la franchir ou d’y abandonner notre corps pour commencer une nouvelle vie.

**

.la sombra no es una mala copia del cuerpo, sino la horma misma: el etéreo molde en el que se forja la carne viva.

.l’ombre n’est pas une mauvaise copie du corps, mais le moule lui-même : le moule éthéré dans lequel se forge la chair vivante.

 

 

Yamileth Latorre Quintana – Cuzco, Pérou. Poète. Elle a été DJ à l’antenne (à l’âge de dix ans, elle a conçu et animé sa première émission de radio), présentatrice de journaux télévisés, professeure d’université, journaliste et correctrice. Sans avoir publié de livre, elle a participé à des festivals de poésie et de narration au Mexique, au Venezuela et en Italie. Elle a remporté le deuxième prix du concours El cuento de las mil palabras [magazine Caretas, 2010] et a été finaliste du même concours en 2008. Son œuvre littéraire reste inédite de son plein gré. Elle vit à la périphérie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *